Newsletter du Vendredi 14 Février 2020
 
CKOMM
 
 
Au cœur de l’actualité cette semaine, Aviv Kohavi, Chef d’état-major de Tsahal, a présenté son plan pluriannuel, le leader de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas à rejeté le plan de paix américain à la tribune de l’ONU tandis que le Haut Commissariat de l’organisation a publié une liste diffamatoire de 112 sociétés implantées dans les implantations juives de Cisjordanie.
Approuvé par le ministre de la Défense Naftali Bennett, le plan pluriannuel 2020-2024 de Tsahal a été présenté jeudi 13 février par Aviv Kohavi au Premier ministre Benyamin Netanyahou et sera approuvé par le Conseil des ministres, ont indiqué les militaires. Israël mise sur l'achat et le développement « massifs » de drones afin d'accroître sa supériorité militaire et mener des opérations en zone urbaine, a-t-il annoncé. Il « améliorera la létalité de l'armée, en terme de précision et de réduction de la durée des campagnes » militaires. L'armée israélienne voit le Hezbollah, le Hamas et les forces iraniennes Al-Qods comme ses principaux ennemis. Ces organisations « ont une capacité et une structure dignes d'une armée » et se préparent à un « barrage massif et sans précédent de roquettes et de missiles contre la population civile d'Israël et de ses infrastructures », a déclaré le porte-parole de l'armée Jonathan Conricus. L'attaque ...
 
 
 
 
 
ELNET (European Leadership Network) s’oppose fermement au rapport du Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l’Homme du mercredi 12 février 2020, qui publie une liste des entreprises exercant des activités dans les implantations juives de Cisjordanie.
ELNET estime qu’il est injuste et préjudiciable d’aborder la question des implantations par le biais d'une liste noire, tout aussi nuisible aux Palestiniens qu’aux Israéliens. Il n’existe aucune autre liste noire des Nations Unies qui condamne les entreprises opérant dans d’autres territoires disputés. A cet égard, distinguer Israël des autres nations est absolument inadmissible...
 
 
 
 
 
Ces dernières années, des organisations qui promeuvent le boycott d’Israël ont fait pression sur le Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l’homme pour publier une liste noire des sociétés opérant dans les impatatons juives de Cisjordanie et à Jérusalem-Est.
A part pour Israël, jamais le bureau de la Haut-Commissaire Michelle Bachelet n'a publié de base de données pour condamner un Etat en situation de conflit territorial. La liste en question a été mandatée par une résolution de mars 2016 du Conseil des droits de l'homme des Nations Unies, parrainée par le Koweït, au nom des 22 membres du groupe arabe, par le Pakistan au nom des 56 membres du groupe islamique avec le Soudan, le Venezuela, l'Algérie, Bahreïn, la Bolivie, le Tchad, Cuba, Djibouti, l'Équateur, l'Égypte et la Libye.
Les dictatures ont lancé cette liste noire non pas par souci du respect des droits de l'homme, mais pour détourner l'attention des abus de droits dans leurs propres pays, ...
 
 
 
 
 
Israël à l'ONU : le double standard

Cette infographie publiée par l'organisation UN Watch sur la décennie 2006 - 2016 permet de comprendre le double standard auquel est confronté Israël aux Nations Unies.
De sa création en juin 2006 à juin 2016, le Conseil des Droits de l'Homme des Nations Unies a adopté plus de 135 résolutions dont 68 contre Israël (plus de 50%).
 
 
 
 
 
 
Facebook
Twitter
LinkedIn
 
 
ELNET
European Leadership Network
 
Cet email a été envoyé à clionel151@gmail.com.
Vous avez reçu cet email car vous vous êtes inscrit sur la base de données d'ELNET
 
 
 
© 2020 ELNET