Newsletter du Vendredi 31 Janvier 2020
 
CKOMM
 
 
Après plus de deux ans de travail discret et plusieurs reports, le Président des Etats-Unis a dévoilé mardi 28 janvier son Plan de paix pour le Proche-Orient, aux côtés du Premier ministre israélien Benyamin Netanyahou, reçu dès lundi dans le Bureau ovale. Au printemps 2017, son gendre et conseiller Jared Kushner s’était vu confier la lourde tâche d’élaborer une proposition susceptible d'aboutir à « l'accord ultime » entre Israéliens et Palestiniens, et réussir là où tous ses prédécesseurs ont échoué. Le projet est condensé dans un document de 180 pages, avec cartes à l’appui, qui s’efforce d’aborder tous les points de discorde avec une volonté de proposer des solutions applicables.
Donald Trump a évoqué une solution « réaliste à deux États » et une capitale palestinienne à Jérusalem-Est. Des points que l’Autorité palestinienne et le Hamas ont rejetés d’emblée. Très critiqué, le Plan de paix est certes favorable aux Israéliens mais il reconnaît enfin aux Palestiniens leur souveraineté, et offre une opportunité de parvenir à la paix.
 
 
 
 
 
Après avoir détaillé son plan de paix pour le Proche-Orient, Donald Trump a dévoilé sur Twitter la carte des Etats israélien et palestinien selon ce même plan. Cette dernière prévoit un tunnel reliant la Cisjordanie à la bande de Gaza et une souveraineté d'Israël sur la vallée du Jourdain.
 
 
 
 
 
 
Mardi 28 janvier, Arié Bensemhoun, directeur exécutif d'ELNET France, était invité à débattre sur France 24 du Plan de paix de Donald Trump.
 
 
 
 
 
 
 
Facebook
Twitter
LinkedIn
 
 
ELNET
European Leadership Network
 
Cet email a été envoyé à clionel151@gmail.com.
Vous avez reçu cet email car vous vous êtes inscrit sur la base de données d'ELNET
 
 
 
© 2019 ELNET