Newsletter du Vendredi 24 Janvier 2020
 
CKOMM
 
 
Maintes fois annoncée, puis reportée pour des raisons de calendrier, la première visite d’Emmanuel Macron en tant que président de la République française en Israël s’est déroulée du 21 au 23 janvier dans le cadre du 5e Forum sur la Shoah organisé en coopération avec Yad Vashem. Au programme, des rencontres politiques bilatérales, des visites historiques mais surtout de nombreuses séquences mémorielles.
Un voyage à forte portée symbolique Emmanuel Macron d’abord a choisi d’aller au Mémorial de la déportation des juifs de France à Roglit. Une visite d’autant plus symbolique qu’aucun président français ne s’y était rendu jusqu’ici. Emmanuel Macron et le Ministre de l’Education Jean-Michel Blanquer y ont rencontré des enfants de déportés et un groupe de lycéens de Saint-Ouen venus spécialement. Christophe Castaner, le ministre de l’Intérieur, s’est quant à lui au cimetière de Guivat Schaul où sont enterrées les victimes françaises de crimes antisémites, notamment Ilan Halimi, les victimes de l’attentat de Toulouse, de l’HyperCacher, Sarah Halimi. Indéniablement, ...
 
 
 
 
 
A l’occasion de la visite officielle d’Emmanuel Macron en Israël, l’Ifop a réalisé pour i24News et ELNET une enquête auprès d’un échantillon national représentatif de 1 000 Israéliens âgés de 15 ans et plus respectant toutes les dimensions sociales, religieuses, ethniques et politiques de la société israélienne. Portant sur le rapport des Israéliens à la France, sa position dans le conflit israélo-palestinien mais aussi sur l’antisémitisme en France, cette étude donne pour la première fois une idée précise de la vision qu’ont les Israéliens de la situation sécuritaire des Juifs de France et des raisons pour lesquels ils souhaitent majoritairement qu’ils fassent leur aliyah.
Elle montre aussi que les Israéliens sont plutôt circonspects sur la position de la France à l’égard de leur pays et sur un renforcement de son rôle diplomatique dans le conflit israélo-palestinien.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Lundi 20 janvier 2020, Arié Bensemhoun, directeur exécutif d'ELNET France, Yehuda Lancry, ancien ambassadeur d'Israël en France et à l'ONU, Emmanuel Navon, professeur de Relations internationales à l'Université de Tel Aviv, ainsi que Stéphane Wahnich, chercheur à l'Université de Tel Aviv, étaient invités sur i24News à s'exprimer sur le sondage IFOP.
 
 
 
 
 
 
 
Facebook
Twitter
LinkedIn
 
 
ELNET
European Leadership Network
 
Cet email a été envoyé à clionel151@gmail.com.
Vous avez reçu cet email car vous vous êtes inscrit sur la base de données d'ELNET
 
 
 
© 2019 ELNET